Centre de restauration en horlogerie ancienne (CRH)

Le Musée international d'horlogerie effectue des travaux de conservation-restauration pour les collections du musée et pour certaines pièces de particuliers choisies selon des critères très précis.

Ces différents travaux sont régis par une éthique de restauration très stricte, s'appuyant notamment sur le résultat de colloques, discussions avec d'autres restaurateurs, expérience des possibilités de faire fonctionner une pièce sans altérer son aspect ou de la conserver sans l'idée du fonctionnement.

Cette intervention consiste à conserver au maximum les pièces originales de la pendule ou de la montre, même si cela comporte quelques risques pour leur fonctionnement et même si la restauration est visible sur la pièce.

Cox
















Paire d'horloges monumentales à éléphants, collection particulière, restaurée au CRH.


cabinet Vacheyvachey2














  

  

Le sponsoring et le mécénat

La pendule monumentale de Danier Vachey

Cette horloge complexe est actuellement entre les mains d'un horloger engagé par le musée grâce à la générosité d'Embassy.

Pour étudier le mécanisme de cette pièce qui comporte pas moins de 3200 pièces, il a fallu procéder à un démontage complet des mécanismes : automates - calendrier perpétuel civil et religieux incluant épactes et fêtes mobiles - horloge des marées - partie astronomique comportant la position des constellations, le mouvement des planètes et l'âge de la lune etc. Le travail consiste donc en l'étude de chaque particularité des différents mouvements et mécanismes, en leurs descriptions accompagnées de photographies détaillées, en la création de dessins techniques basés sur de complexes calculs cherchant à établir le fonctionnement de la construction imaginée par Daniel Vachey. Entrepris avec passion et intérêt ce travail de très longue haleine se conclura par un rapport incluant aspects techniques et historiques de la pièce mais surtout par sa renaissance et sa présentation officielle au public