ACC-plan-mhncQue faire si vous trouvez un animal sauvage blessé ?
Veuillez lire les conseils ci-dessous

 



Depuis plusieurs années, des mammifères, des reptiles, des amphibiens et des oiseaux blessés, malades ou tombés du nid sont pris en charge selon les règles de l'art par les institutions zoologiques chaux-de-fonnières. Chaque année plusieurs dizaines de martinets noirs, de faucons crécerelles, de petits passereaux, de hérissons, de faons, de renardeaux, doivent ainsi leur survie aux soins prodigués chez nous.

L'objectif de la station de soins est avant tout de soigner les animaux pour les remettre en liberté. Si un animal reste handicapé et ne peut pas être relâché dans son milieu naturel, nous le gardons et tâchons de lui fournir un environnement aussi adapté que possible. Dans le même esprit, le parc zoologique participe aussi à des programmes de sauvegarde et de reproduction de la faune.

ZOO-station-soins-3
Pour des raisons pratiques et de continuité, les animaux trouvés sont désormais tous soignés au parc zoologique ou au vivarium, où du personnel compétent et attentif peut leur fournir les soins quotidiens indispensables. Notre station de soins est reconnue par la République et Canton de Neuchâtel et elle bénéficie à cet effet d'une autorisation officielle.

Si vous rencontrez des problèmes avec des chauves-souris, vous pouvez aussi vous adresser à l'antenne neuchâteloise du Centre de coordination ouest pour l'étude et la protection des chauves-souris, basée au Musée d'histoire naturelle de La Chaux-de-Fonds, ou consulter directement sa page et ses fiches de conseils pratiques.




Soutenir nos activités

L'entretien de nos malades ou blessés coûte, bien évidemment. Des soins vétérinaires, des produits pharmaceutiques et de la nourriture spéciale sont nécessaires pour garantir le succès de nos soins, couronnés de succès dans la majorité des cas. Si vous souhaitez nous aider à poursuivre et développer cette activité, nous vous invitons à nous soutenir financièrement à travers l'Association des amis du Bois du Petit-Château.



Que faire si vous trouvez un animal mort ?
Appelez le musée au 032 967 60 71. Ou passez nous l'amener directement (sonnette à l'entrée en dehors des heures d'ouverture).

Que faire si vous trouvez un animal blessé ?

08-chevreuil blesse-redS'il s'agit d'un jeune, bien observer les alentours, les parents ne sont peut-être pas loin. Le jeune n'est peut-être pas véritablement abandonné.

Placer l'animal dans un carton avec des trous, pour lui permettre de respirer. Au fond, installer un linge ou du papier ménage, mais attention, pas de ouate !

Si vous possédez une bouillote, l'installer dans le carton afin de permettre à l'animal de se réchauffer. Laisser assez de place pour qu'il puisse s'en éloigner s'il a assez chaud.

Important : ne pas donner à boire ou à manger à l'animal. Il est déjà traumatisé et il lui faut surtout du calme. Laisser l'animal tranquille en fermant le carton. Moins il sera stressé, meilleures seront ses chances de survie.

Appeler la station de soins du parc zoologique (032 967 60 74 ou 078 708 80 09). Si vous n'obtenez aucune réponse, vous pouvez garder l'animal une nuit et l'amener le lendemain. Mais attention : à nouveau, ne rien donner à manger ou à boire à l'animal, et le laisser dans un endroit calme.

Que faire si vous trouvez un jeune oiseau ?

Avant tout ne pas se précipiter... La plupart des jeunes oiseaux dépendent encore de leurs parents lorsqu'ils quittent le nid. Nombre d'entre eux n'attendent pas de savoir voler pour aller à l'aventure aux alentours. Pensant qu'il s'agit d'un oisillon tombé du nid et perdu, on peut être tenté de le recueillir : cela le condamne malheureusement à une mort presque certaine du fait d'un nourrissage inadapté.

ZOO-station-soins-7Le mieux est donc de laisser l'oisillon là où il est, ou éventuellement de le déposer sur une branche élevée ou dans un buisson à l'abri des chats. Si vous l'observez un moment de loin, vous aurez peut-être la chance d'assister au nourrissage par les parents...
Sachez aussi qu'il arrive fréquemment qu'un des parents élimine un oisillon malformé ou malade et que cela fait partie de la grande loi de la nature, de la lutte pour la vie et la survie. Si tous les oisillons arrivaient au stade adulte, nous serions envahis de merles, de pinsons, de moineaux, etc...




ZOO-station-soins-6Une espèce fait exception : le martinet noir. Les jeunes tombent parfois du nid au moment où ils exercent leurs ailes, alors qu'ils ne peuvent pas encore voler. Il arrive aussi qu'ils fuient leur nid lorsqu'il fait trop chaud sous une toiture ou lors d'une trop longue période de disette par mauvais temps. Vous pouvez amener ces oiseaux à la station de soins où ils seront nourris et relâchés lorsque leurs rémiges (plumes des ailes) auront atteint une taille suffisante. De très longues ailes sont effectivement indispensables au vol de ces migrateurs au long cours, qui repartent pratiquement tous pour l'Afrique aux alentours du 1er août.


Pour des raisons de nombre, les corneilles noires et les pigeons de ville ne sont pas pris en charge.


ZOO-station-soins-8ZOO-station-soins-5